News

Exposition Diableries à compter du 21 juin 2017

Diableries, hommage à un anonyme, peinture à l'huileL’artiste-peintre Renaud DITTE expose ses DIABLERIES

à l’IDEAL café de Montsauche-les Settons, à compter du 21 juin 2017

Le diable a de ces roueries pour traverser les espaces et les siècles….Lors de la démolition d’un immeuble parisien, une grue mécanique mit à jour dans les années 1960 une vieille caisse en bois, fermée par deux ceinturons de soldat. Le brocanteur qui l’acheta y trouva 72 plaques photographiques et une lettre non signée :

"Ceci est le travail de toute ma vie. C’est ainsi que j’ai rêvé les enfers. Si j’ai vu juste, que les méchants se rassurent, l’éternité sera pour eux bien douce à supporter".

Quelques mois plus tard, au Marché aux Puces de Montreuil, Jac Remise acheta au brocanteur ces plaques qui l’intriguaient. Elles étaient sans doute prises de vue en noir et blanc de "petites saynètes construites en profondeur, ornées d’os, de cornes et d’ailes de chauve-souris … Oeuvres éphémères, étonnantes et admirables, absurdes et anonymes", que leur inscription sur plaques photographiques faisait échapper au néant. L’hypothèse la plus probable est qu’il s’agissait de sculptures et de modelages, représentant des personnages tantôt réalistes, tantôt d’une naïveté déconcertante. Mais comme rien n’en a été retrouvé, sauf une collection de plaques stéréo qui, beaucoup plus tard a passionné le collectionneur Brian May, on peut supposer que ces sculptures étaient en terre non cuite et qu’il n’en resta que… les plaques photographiques justement.

Lire la suite...

Je suis attaché à l'idée de polyvalence, en ce sens que je recherche plus la technique adaptée à un sujet que je ne me préoccupe du style ou d'une écriture possible, définitive. Je renforce moi-même cette tendance en variant les sujets, les outils. Reno Ditte.